Y d'Yquem 2011

Y D'Yquem 2011 - Bordeaux Blanc - Millésime 2011 - 150cl - caisse bois 1 bouteilles - Le bordeaux blanc sec du Château d'Yquem

Plus de détails

#150N014

261,60 € TTC L'unité

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation
dans cette langue
Note / écrire un commentaire

Propriété


L’histoire d’une famille française de haute lignée, qui a, depuis 4 siècles, scellé sa destinée avec celle d’un nectar unique en son genre, reconnu comme la référence en terme de Sauternes. Il fut d’ailleurs classé, lors du classement de 1855, comme l’unique Sauternes  Premier Cru Supérieur et l’est resté jusqu’à aujourd’hui. Voici quelques éléments à propos du château d’Yquem qui vous permettront de mieux connaître son histoire.

En 1453, la région de Sauternes est rattachée au domaine de France.

En 1593, Jacques Sauvage, descendant d’une lignée de notables de la région, se voit octroyer les droits de tenure simple d’Yquem. Quelques années plus tard, la famille Sauvage construit le château et constitue le vignoble actuel. Pour cela, elle sélectionne parcelle après parcelle. En 1711, une fois anoblie, cette famille devient propriétaire du domaine d’Yquem. En 1785, Françoise Joséphine de Sauvage d’Yquem épouse le comte Amédée de Lur Saluces. Elle prend le domaine en main en 1788, suite à la mort de son mari. On peut noter que déjà à l’époque, le vignoble était connu à l’étranger. En effet, Thomas Jefferson appréciait énormément le vin du domaine. Françoise Joséphine parvient à préserver l’héritage familial et à le faire prospérer. C’est à cette époque que le domaine devient une entreprise viticole en tant que telle, notamment avec la construction du chai en 1826. La méthode de vendanges par tries successives est mise au point. Dès lors, le domaine développe  sa renommée internationale.

En 1851, Romain Bertrand de Lur Saluces reprend la direction du domaine. Une simple possession de famille est devenue une véritable vocation. L’histoire de la famille et celle du château ne font plus qu’un.
Durant la seconde moitié du XIXème siècle, on se presse des quatre coins de l’Europe pour goûter le célèbre vin. Le Japon découvre ainsi les plaisirs d’Yquem.

En 1914, le château est transformé en hôpital militaire. A la fin de la guerre, le marquis Bertrand de Lur Saluces prend la direction du château. Il défend ses valeurs familiales, le caractère et la philosophie d’Yquem.

En 1968, à sa mort, son neveu, Alexandre de Lur Saluces reprend le domaine. Yquem subit la crise du négoce et de mauvais millésimes. Le domaine sera sauvé par une gestion rigoureuse et une excellente année 1975. Les millésimes, qui suivront, permettront au domaine de se redresser et de prospérer.

Le domaine continue aujourd’hui de véhiculer ses valeurs dans le respect de la tradition, l’ouverture vers le monde et la modernité.

Un terroir unique en son genre, des cépages sélectionnés avec soin, des méthodes de vinification ancestrales et un champignon magique, tels sont les secrets des vignes d’Yquem. La sélection est le maître mot à Yquem… La preuve en est, suite à des conditions climatiques désastreuses, et afin de ne pas sacrifier la qualité, il n’existe pas de millésimes 1910, 1915, 1930, 1951, 1952, 1964, 1972, 1974 et 1992 …

Notes de dégustation


Le Y D'Yquem 2011 est caractérisé par une expression intense du Sauvignon et par une touche délicate de Sémillon, l’un apporte ses parfums de pamplemousse, de fruits exotiques, de basilic et sa vivacité en bouche alors que l’autre se fond dans l’ensemble avec ses notes de poire, de pêche blanche et sa texture ronde et suave. Ce vin est d’une incroyable fraîcheur, vibrant de mille notes florales et fruitées soutenues par une belle longueur en bouche.

Accords met/vin


Pigeon farci au foie gras, blanquette de volaille, charlotte au pommes, bûche au chocolat...

  • couleur Blanc
  • pays France
  • millesime 2011
  • region Bordeaux
  • contenance 150cl
  • appellation Bordeaux

Bonnes Affaires Vins